NATURACTIS ø3 L'implant étroit

Utilisé en un ou deux temps chirurgicaux, l’implant Naturactis Ø3 a une connexion interne de type «cône Morse», son diamètre de 3 mm rend cet implant parfaitement adapté pour les restaurations d’incisives centrales ou latérales. Son corps cylindro-conique et sa profondeur de filet importante le rendent particulièrement adapté aux chirurgies post-extractionnelles.
logo_naturactis3

Indications

• Restaurations d’incisives inférieures centrales ou latérales
• Espaces mésio-distaux réduits
• Crêtes fines
• Chirurgies post-extractionnelles
• Mise en charge immédiate

Cette trousse offre tous les instruments nécessaires à la réalisation du protocole chirurgical et à la gestion de toutes les densités osseuses pour toutes les longueurs des implants Naturactis ø3 et Naturall+ ø3.
IMG_Trousse_NN3_1

Format réduit pour un gain de place sur le champ stérile et dans l’autoclave.

Trousse commune pour 2 systèmes d’implants.

Lisibilité des séquences grâce à la présentation des instruments dans l’ordre d’utilisation et du tableau de protocole.

IMG_Trousse_NN3_2

Connexion commune à l’implant Naturall+ Ø3

IMG_Implants_NN3_connexion

Connexion interne de type cône Morse
– Étanchéité du joint prothétique
– Stabilité de l’assemblage implant/pièce prothétique
– Précision de l’orientation des éléments prothétiques

Connexion commune à l’implant Naturall+ Ø3
– Rationalisation des stocks de pièces prothétiques pour une simplification de la gestion des pièces entre le cabinet et le laboratoire

Positionnement juxtacrestal

IMG_Implants_naturactis3_juxacrestal
  • Maintien de l’os marginal en situation post-extractionnelle
  • Permet d’appréhender au mieux les chirurgies post-extractionelles
  • Émergence switching

Microfilet synchrone avec le filet principal

IMG_Microfilet_Synchrone_Naturactis3
  • Insertion sans rattachement de l’os cortical.
  • Stabilisation de l’os cortical par micro-stimulation.
  • Optimisation de l’ancrage primaire.
  • Plus grande résistance aux charges axiales.
  • Diminution des contraintes de cisaillement à l’interface os/implant.

Double filet asymétrique

IMG_Double_Filet_Naturactis3
  • Répartition homogène des forces masticatoires.
  • Excellente stabilité primaire dès la mise en place de l’implant.
  • Diminution de l’échauffement de l’os et du temps d’insertion.

Protrusion centrale entre les filets

IMG_Protrusion_Naturactis3
  • Augmente de 15% la surface de contact avec les tissus osseux.
  • Facilite l’ostéogénèse.
  • Active la reconstruction cellulaire.

Conicité

IMG_Implants_naturactis_conicite

Un corps d’implant cylindro-conique
– Condense l’os latéralement afin d’augmenter la stabilité primaire de l’implant

Profondeur de filet variable et plus importante à l’apex
– Meilleur ancrage apical dans l’os de faible densité

Apex actif et engageant

IMG_Implants_natruactis_apex
  • Départ des filets sous forme de lame.
  • Profondeur de lame plus importante sur la partie apicale qu’au niveau du corps de l’implant.
  • Ancrage optimal dans l’os spongieux.
  • Grande capacité autotaraudante.
  • Idéal pour des chirurgies post-extractionnelles.
  • Facilite le choix de l’axe de l’implant.

État de surface STAE® éprouvé

IMG_Implants_STAE
  • Microsablage à l’oxyde de titane.
  • Mordançage aux acides nitriques et fluorhydriques.
  • 23 ans de recul clinique.

Prise directe de l’implant au mandrin

IMG_Implants_naturactis3_prise_directe
  • Gain de temps durant la chirurgie.
  • Meilleure visibilité du niveau de pose et de l’orientation de la connexion.
  • Hauteur gingivale renseignée.