Un partenariat avec les universités

Améliorer notre capacité de soin, c’est déjà identifier les besoins réels de santé publique auxquels sont confrontés quotidiennement centres de soins et cliniques, pour orienter la recherche et le développement des industriels vers ces attentes.

C’est aussi partager les progrès techniques et les découvertes scientifiques pour que l’implantologie, qui se trouve à la croisée d’un environnement biologique et d’une solution « mécanique », puisse s’enrichir de la synergie des avancées de part et d’autre.

C’est enfin à travers l’action conjointe des universités et des fabricants que pourront être déployées le plus largement possible les nouvelles solutions de soins proposées.

Pour répondre à notre mission de santé publique, notre action doit donc s’inscrire dans cette logique globale – le continuum : R&D / formations / soins, en s’appuyant sur les passerelles nécessaires à chaque étape de cette chaîne, avec les milieux universitaires et cliniques.

Le continuum en action

Le parrainage de thèses (mise à disposition des équipements de test mécanique, hébergement d’un étudiant sur notre site de recherche et développement, communication des informations techniques et commerciales nécessaires à l’étude…).

La proposition et la mise à disposition de nouveaux matériels en test ou solutions techniques.

Des journées facultés pour mettre en avant les travaux des universités (conférences retransmises dans les universités).

La participation des universités à notre symposium international 2016.

La co-organisation de formations.

L’hébergement de sessions d’enseignement fin de cycle.

La mise en avant des posters dans une zone d’affichage dédiée dans l’entreprise, et lors du symposium international.